3 façons de réduire vos impôts 2018 en investissant dans l’immobilier !

L’immobilier est un investissement sûr à moyen et long terme, mais aussi un levier pertinent pour réduire son imposition. En période de ras-le-bol fiscal, les outils de défiscalisation mis en place par le gouvernement vous donnent l’opportunité de réduire vos impôts 2018 tout en optant pour un placement aussi solide que possible. Voici 3 options pour investir dans le locatif !

Loi Pinel : investir dans un bien locatif neuf

Le dispositif Pinel est réservé à l’investissementlocatif dans le neuf. À condition de mettre le logement en location pour une période définie, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt équivalant à un pourcentage du prix d’achat : 12 % pour 6 ans, 18 % pour 9 ans et jusqu’à 21 % pour 12 ans. Le plafond est fixé à 300 000 euros, pour une réduction maximale de 63 000 euros sur douze années.

L’investissement locatif Pinel est toutefois soumis à certaines conditions. Depuis le 1er janvier 2018, l’achat n’est possible que dans certaines zones tendues, ce qui exclut les territoires ruraux. Les loyers sont plafonnés. Et vos locataires doivent répondre à des conditions de ressources. En contrepartie, vous avez le droit de louer à vos ascendants et descendants.

Loi Censi-Bouvard : investir dans un logement meublé au sein d’une résidence de services

La loi Censi-Bouvard s’applique uniquement à un type spécifique de placement : l’investissement locatif meublé en résidence de services. En investissant dans un appartement au sein d’une résidence étudiante ou senior, ou bien dans un Ehpad, vous êtes éligible à une réduction d’impôt égale à 11 % du prix d’acquisition. Sachant que le plafond est fixé à 300 000 euros par an.

En échange de cet avantage fiscal, vous vous engagez à mettre le bien en location pendant au moins 9 ans. Mais il y a plusieurs bénéfices. D’abord, le dispositif fonctionne pour le neuf comme pour l’ancien rénové ou réhabilité. Ensuite, vous avez l’obligation de confier la gestion locative à un exploitant, ce qui vous libère de toute contrainte. Enfin, cet investissement vous rend éligible au statut de loueur meublé non professionnel.

Loi Malraux : déduire le coût des travaux de rénovation de ses impôts 2018

La loi Malraux concerne l’investissement locatif dans l’ancien avec (gros) travaux. En substance, vous acquérez un logement situé dans une zone spécifique (site patrimoniaux remarquables (SPR) couvert par un plan de sauvegarde et de mise en valeur approuvé (PSVA) ou par un plan de valorisation de l’architecture et du patrimoine approuvé (PVAP) ou lorsque l’opération de restauration de l’immeuble ait été déclarée d’utilité publique), le plus souvent au cœur d’une ville historique. Et vous lancez des travaux visant à le rénover entièrement.

Une fois les travaux achevés, la mise en location du bien pendant 9 ans vous permet de déduire jusqu’à 30 % du coût des travaux de vos impôts 2018, sur un montant maximal de 400 000 euros (et sur 4 ans). Néanmoins, ce dispositif est réservé aux ménages fortement imposés, car l’investissement de départ est très coûteux. Avant de vous lancer, faites bien vos calculs !

Découvrez notre offre

Créer mon alerte
Veuillez saisir au moins un critère pour créer votre alerte.