LE FUTUR QUARTIER GUILLAUMET RECOIT LA LABELLISATION ECOQUARTIER

Un projet phare de la métropole toulousaine aménagé par Crédit Agricole Immobilier et Altarea Cogedim




A l'occasion de la journée « Habiter la France de demain » qui s’est tenue le 9 février dernier, le projet du Quartier Guillaumet à Toulouse a reçu la labellisation ÉcoQuartier 2020 étape 2, de la part d’Emmanuelle Wargon, ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du Logement.

Lancé en décembre 2012, le label ÉcoQuartier répond à l'objectif fixé par l'article 7 de la loi de programmation du 3 août 2009 relative à la mise en en œuvre du Grenelle de l'environnement. L'État a la mission d'encourager « la réalisation, par les collectivités territoriales, d'opérations exemplaires d'aménagement durable des territoires » et plus particulièrement des opérations d'ÉcoQuartier dans les territoires qui ont des « programmes significatifs de développement de l'habitat ».

Le projet de renouvellement urbain du Quartier Guillaumet, dont Altarea est co-aménageur avec Crédit Agricole Immobilier, est situé à Toulouse sur une ancienne friche militaire industrielle de 13 ha, occupée par le passé par le Centre d’Essais Aéronautiques de Toulouse. A sa livraison, prévue en 2025, ce nouveau quartier mixte de plus de 100 000 m², accueillera des logements, des commerces, des bureaux ainsi que des équipements ouverts au public.

Vincent EGO, Directeur général de Cogedim indique : « La seconde étape de la labellisation ÉcoQuartier marque une phase importante pour ce projet d’envergure que nous menons actuellement dans la métropole de Toulouse avec notre partenaire Crédit Agricole Immobilier. Nous avons voulu faire du Quartier Guillaumet un projet exemplaire en matière d’aménagement et de construction durable. Notre approche globale et transversale nous permet de réaliser un ÉcoQuartier de grande qualité environnementale et architecturale, permettant également de désenclaver les quartiers environnants ».  

Franck HELARY, Directeur Général Adjoint de Crédit Agricole Immobilier ajoute : « Avec notre Partenaire Altarea, nous avons, en concertation avec les habitants du quartier, imaginé un morceau de ville répondant aux besoins de mixité, d’inclusion, de lien social et de protection de la biodiversité. Exemplaire d’un point de vue environnemental, notre projet présente 40 % d’espaces de nature et a donné tout son sens à l’économie circulaire, puisqu’il intègre 75 000 tonnes de béton issus de la démolition des anciens bâtiments, retraités et remployés sur site. Cette labellisation récompense notre engagement, aux côtés des acteurs publics, pour une ville durable et agréable à vivre, au service du territoire et de ses habitants. »

La concertation au cœur de la conception 

Le futur Quartier Guillaumet a été conçu dans le cadre d’une ambitieuse démarche de concertation, dont la1ère phase a été engagée en 2016 par Toulouse Métropole et poursuivie en 2018. Cette démarche de concertation a permis de faire évoluer le projet, avec notamment l’intégration d’un habitat intergénérationnel et inclusif et d’un habitat participatif. Elle a également permis de co-concevoir l’ensemble des espaces publics. Les échanges avec les riverains et les associations des quartiers avoisinants sont toujours d’actualité, permettant ainsi d’enrichir le projet en continu. 

Le projet a par ailleurs été entièrement pensé de manière à préserver la mémoire du site. Le bâtiment de la Soufflerie et les anciennes cheminées vont ainsi être conservées et rénovées. Ce patrimoine a par ailleurs fait l’objet d’un projet de « passeurs de mémoire » entre les anciens ayant travaillé sur le site et les lycéens du quartier.  

Un site exemplaire en matière de préservation de l’environnement

Situé à proximité immédiate de 2 stations de métro, le projet aura enfin pour ambition de désenclaver le site, de l’ouvrir aux quartiers environnants.

    - Création d’un tiers lieu écoresponsable engagé dans l’Economie Environnementale, Sociale et Solidaire.

    - 40% de la surface du site seront plantés, avec à terme plus de 600 arbres. 

    - Des bâtiments pensés selon les principes de l’architecture bioclimatique. 

    - Implantation d’une chaufferie biomasse avec un taux d’ENR de 86% et un coût moyen limitant la facture énergétique dans un quartier développant 55% de logements sociaux 

    - Développement des mobilités douces

    - Création d’un tiers lieu écoresponsable engagé dans l’Economie Environnementale, Sociale et Solidaire.

    Situé à proximité immédiate de 2 stations de métro, le projet aura enfin pour ambition de désenclaver le site, de l’ouvrir aux quartiers environnants.