Les bonnes raisons d’investir à Rennes

Onzième ville de France, aux atouts indéniables, entre son patrimoine exceptionnel et ses nombreux projets en devenir, Rennes a le vent en poupe. Et le moins que l’on puisse dire c’est que ce vent de fraîcheur qui souffle sur la capitale bretonne a une énorme influence sur son attractivité immobilière. Et si vous aviez l’ambition d’y devenir propriétaire, les raisons de le faire sont nombreuses.

En pleine évolution démographique

Avant d’investir, il faut d’abord être sûr du bien à acheter et de l’endroit où l’acheter. Investir dans une ville à fort potentiel est toujours l’assurance de faire le bon choix. Et la ville de Rennes en est la parfaite illustration car la ville dispose aujourd’hui d’arguments plus que convaincants.

Le premier d’entre eux est sa forte évolution démographique. La ville a commencé à entreprendre une immense métamorphose consistant à la rendre toujours plus attractive aux yeux de ses habitants et du grand public. La nouvelle Ligne à Grande Vitesse s’inscrit dans cet objectif là. La réduction considérable du temps de trajet entre Rennes et Paris séduit et attire un public de plus en plus nombreux. Au point d’opérer tout un réaménagement du quartier de la gare et du quartier d’affaires EuroRennes.

Car oui, ce nouveau quartier d’affaires est un des points névralgiques de cette évolution démographique. Pas moins de 125 000m2 de bureaux, 1430 logements, 30 000m2 de commerces et 2 500m2 d’équipements qui ont de quoi charmer futurs entrepreneurs et habitants, mais aussi de contribuer au développement de la ville entière.

Mais à EuroRennes s’ajoute aussi, la Zone d’Aménagement Concerté (ZAC) de Baud-Chardonnet. Forte de ses 56 000m2 de bureaux, 48 000m2 d’équipements, qu’ils soient universitaires ou publics, 8 500m2 de commerces et 2580 logements elle ambitionne d’accueillir à terme 5200 habitants et 3700 salariés. D’autant plus que l’écoquartier de la Courrouze accueillera lui 10 000 habitants et 3000 salariés, de quoi offrir de belles perspectives.

De tels chamboulements ont un prix : celui de l’immobilier.

Des prix à la hausse mais une forte demande locative

Si la ville a tendance à profiter de l’arrivée de la LGV pour attirer des parisiens, cela a pour conséquence directe une augmentation des prix de l’immobilier. Comme c’est d’ailleurs le cas dans les villes de Bordeaux ou de Nantes, elles aussi concernées par ce phénomène.

À Rennes, les prix des logements anciens dépassent désormais les 3000€/m2. De quoi placer la capitale de la Bretagne parmi les 8 villes de province les plus chères. Au point de voir les prix de l’immobilier augmenter de 1,6% sur l’ensemble de l’année 2017.

Cette augmentation des prix ne s’explique pas uniquement par l’arrivée de la LGV. Elle s’explique par son nombre grandissant d’étudiants et ses projets immobiliers ambitieux qui contribuent à faire grimper les prix.

Certains quartiers en tirent profit pour proposer des biens extrêmement rentables pour les investisseurs. Par exemple, le Nord de la Vilaine est grandement prisé par les étudiants et les jeunes couples. Les studios et 2 pièces peuvent s’acquérir pour des sommes allant entre 70 000 et 80 000€ et peuvent être loués 330€ par mois. De quoi offrir une rentabilité de 5 à 6%.

D’autres quartiers et d’autres typologies d’appartements laissent exprimer tout l’intérêt à avoir d’investir à Rennes. Un coin comme le Métro Anatole France propose des appartements neufs allant du studio de 34m2 à des 3 pièces de 75m2 pour une rentabilité oscillant entre les 3 et 5%. Il en est de même pour d’autres secteurs très intéressants comme Patton, Gayeulles, Long-Champs, Beauregard, ou encore le quartier Beaulieu très prisé par les étudiants.

Un développement démographique ambitieux, une métamorphose urbaine audacieuse, une attractivité économique prometteuse, et voilà que Rennes a tout pour séduire de futurs investisseurs tels que vous.