Lyon, la Ville-Lumière

Traversée par le Rhône et la Saône, la Capitale des Gaules est un bastion du patrimoine français. Point névralgique entre le Nord et le Sud, Lyon a cette particularité de pouvoir allier ces deux aspects de notre culture. De par son architecture, sa gastronomie, ou encore son histoire, à la fois latine et nordique, la Ville-Lumière est un véritable concentré de France.

Des quartiers incontournables

Lyon c’est la promesse de partir à la découverte de quartiers hors du commun, singuliers même, bien qu’il y en ait plusieurs.

Parmi eux on peut bien entendu citer le Vieux Lyon. Né à l’époque médiévale, développé sous l’influence italienne à la Renaissance, c’est, après Venise, le deuxième plus grand quartier au monde qui nous reste de cette époque. Situé aux pieds de la colline Fourvière, il se compose des quartiers St Paul, St Georges et St Jean. St Jean tire tout son charme de son histoire : cathédrales, petites ruelles, traboules, gargouilles, il est le quartier le plus touristique de la ville. Pas étonnant d’y trouver ainsi des magasins, des galeries d’art mais aussi crêperies, bouchons lyonnais et autres mets comestibles.

Le Plateau de la Croix Rousse lui, est un peu le village sur la colline. Un havre de paix composé de son marché, de ses places en terre rouge, de cafés, de bistrots, de terrasses … Autant de raisons qui vont vous inciter à aller là-haut sur la colline.

Difficile également de parler de Lyon sans mentionner sa Presqu’île. Composée des quartiers d’Ainay, de Bellecour des Cordeliers, sans oublier non plus Perrache et les Terreaux, il s’agit du Lyon gourmand, commerçant et religieux. La basilique d’Ainay, l’église Saint-Nizier, une multitude de restaurants, des commerces artisanaux, la rue Mercière (impressionnante d’authenticité), la rue de la République (rue piétonne et commerçante la plus célèbre de Lyon), font de la Presqu’île le quartier le plus fréquenté et le plus vivant de la ville.

Enfin La Guillotière est le quartier latin par excellence ! Un quartier cosmopolite même. Mêlant universités et résidences étudiantes d’un côté, communautés arabes, asiatiques et africaines de l’autre, il est l’illustration parfaite du brassage des ethnies.

Lyon est une ville qui vit avec son temps. Si les souvenirs historiques rejaillissent au travers de grands bâtiments ou du grand nombre d’immeubles haussmanniens, le modernisme y a aussi sa place. Le développement de la Part-Dieu en est le meilleur exemple. Un quartier d’affaire, des gratte-ciel ou encore un centre commercial géant autour de la gare TGV, montrent que Lyon sait également tirer profit de l’architecture contemporaine. Le Musée des Confluences, nuage de verre et d’acier, sur la Presqu’Île, en apporte une nouvelle fois la preuve. Le développement des transports en commun également, par la présence de quatre ligne de métro, de six lignes de tramways, des réseaux de bus, de funiculaires, d’un système de location de vélo, prouvent que Lyon a su s’adapter aux besoins d’aujourd’hui. Lyon est une ville de 2000 ans qui a su capitaliser sur son histoire ancienne tout en tirant profit de son histoire moderne. 

Culture à la lyonnaise

Bien entendu, la Ville-Lumière ne se limite pas à son architecture et ses quartiers qui regorgent d’histoire. Non, Lyon brille également de par sa culture.

Tout d’abord, sa gastronomie. Elle a su marier à merveille tradition et modernité. Grâce à de grands chefs mais aussi à la culture des Bouchons Lyonnais ou des Mères Lyonnaises. Et puis cette gastronomie, au-delà des hommes et des femmes qui la font, c’est aussi les plats qui la composent. Quenelles, grattons, charcuterie, Saint-Marcellin, le tout accompagné d’un petit verre de Beaujolais ou de Côte du Rhône !

Lyon c’est aussi un florilège d’événements culturels et artistiques. Un mélange de café-théâtre, de concerts, d’expositions, de matchs de foot, de rugby, de festivals pour que tout le monde arrive à y trouver son compte et qui font de Lyon la première ville culturelle française après Paris. Nous pouvons même y ajouter le cinéma arrivé à Lyon en 1895 grâce aux frères Lumière !

Lumière pour Ville-Lumière, l’un des plus célèbres surnoms de la ville ! Comment parler de Lyon sans parler de la Fête des Lumières ? Véritable pilier du patrimoine et de la culture lyonnaise, cette fête célébrée pendant 4 jours autour du 8 décembre, réunie tous les ans plus de 3 millions de visiteurs. Si nous ouvrons nos livres d’histoire nous trouverons même trace de cette fête dès le IX° siècle, pour découvrir ensuite en 1852 les premières illuminations de façades.

Un pan de 2000 ans d’Histoire

Mais comment finir sans évoquer ce qui fait toute la beauté de Lyon : son histoire. Une histoire qui a traversé les siècles et qui fait de sa découverte une balade à travers les âges dont l’architecture en est aujourd’hui le reflet.

En plus du surnom de Ville-Lumière, Lyon dispose également de celui de Capitale des Gaules, et ce n’est pas pour rien. Lyon est un berceau de l’époque Gallo-Romaine. Au point que comme ce surnom l’évoque, elle fut la capitale de la France à l’époque où celle-ci s’appelait encore la Gaule. Et où toute la Gaule était occupée par les Romains. Si Lyon fut la deuxième plus grande ville de l’Empire Romain, il est normal d’en trouver encore les traces aujourd’hui. En témoignent les vestiges de l’amphithéâtre sur les pentes de la colline Fourvière ou encore le musée gallo-romain.

Bien entendu l’époque de notre héros d’enfance qu’est Astérix ne suffit pas à faire de Lyon cette ville chargée d’histoire. On peut y rajouter l’époque médiévale où les quartiers St Paul, St Jean et St Georges se sont développés pour former aujourd’hui ce qu’on appelle le Vieux Lyon.

De plus, une grande partie de l’histoire lyonnaise s’est écrite durant la Renaissance. C’est d’ailleurs la Renaissance, qui a donné naissance pour ainsi dire, à une grande partie des monuments de la ville. Si la venue de banquiers et de riches familles italiennes a marqué de leur empreinte architecturale le Vieux Lyon, c’est également à ce moment là et plus précisément au XVII° siècle que sortent de terre l’Hôtel Dieu, l’Hôtel de Ville de la Place des Terreaux, le Théâtre des Célestins ou encore la Place Bellecour.

Vous l’ aurez bien compris, Lyon est un véritable concentré de patrimoine, d’architectures de tous les âges, de quartiers historiques et d’autres plus moderne. Bref, la Ville-Lumière a le don de revêtir ses plus beaux habits (de lumière) pour vous faire chavirer.