Le Covid à l’origine de changements dans les étapes d’achat et de vente immobilière !

Après le gel quasi total du secteur de l’immobilier, les professionnels s’organisent pour assurer la santé sanitaire de leurs clients. Quelles sont les mesures de protection mises en place lors du processus de vente ? Acquéreur ou vendeur, quelles bonnes pratiques adopter pour acquérir ou vendre un bien en toute sécurité ?

Des visites virtuelles et des projets privilégiés

La FNAIM et l’UNIS, les syndicats des professionnels de l’immobilier, ont publié un guide de sécurité sanitaire, dans le but de limiter les rencontres entre les tiers. Le sujet de visites des biens y est largement abordé.


Elles recommandent de privilégier les visites virtuelles en amont. La pré-visite virtuelle, grâce à des photos, une vidéo ou encore une caméra scannant l’espace autour d’elle à 360°, permet de faire un premier tri et ainsi d’éviter les rencontres inutiles.

Bon à savoir : si un mandataire vous accompagne dans votre projet d’achat ou de vente, vous pourrez bénéficier de ce dispositif, déjà répandu dans certains réseaux.

Elles préconisent aux agents immobiliers d’augmenter la sélection des candidats à l’achat. Concrètement, la capacité d’emprunt d’un futur acquéreur sera observée plus attentivement qu’auparavant : si elle ne lui permet pas d’acquérir le bien, sa visite ne sera pas prioritaire.

Des signatures électroniques effectuées à distance

 

Si actuellement, 40 % des offices notariaux en France sont équipés d’un système de signature par voie électronique*, ce n’est pas encore le cas de la plupart des autres métiers intervenants dans un projet immobilier. Cette disposition a pourtant déjà permis au secteur de l’immobilier de conclure la vente de certains biens pendant le confinement.

*Source : BFMTV.com

La crise du Covid a mis en lumière cette faille. Ainsi, les diagnostiqueurs, les agences immobilières, les architectes ou encore les syndics s’équipent de plus en plus en outils numériques (signature d’un compromis de vente ou d’un acte authentique chez le notaire par exemple) afin de parer à une éventuelle situation similaire dans le futur.

Ce recours aux outils numériques devrait s'accélérer dans les mois prochains, pour ensuite devenir relativement ordinaire. Le succès et la praticité de la signature à distance des actes notariés ont montré la voie vers une digitalisation des moyens mis en œuvre.

3 bonnes pratiques pour se prémunir contre le Coronavirus

1.   Acheteur ou vendeur, ne remettez pas vos éléments justificatifs sous forme de papier. Privilégiez un format numérique, que ce soit auprès de l’agence qui vous accompagne comme auprès de toute personne ou institution impliqué dans votre projet immobilier.

2.   Vendeur, lors d’une visite physique, il est fortement conseillé d’ouvrir les portes vous-même et d’aérer le logement avant et après l’entrevue. Nous vous recommandons de déléguer cette tâche à un expert du marché qui limitera les échanges physiques et qui veillera au respect des règles sanitaires.

3.  Acquéreur, la crise du Coronavirus a entraîné du retard dans le traitement des dossiers en cours. Ainsi on peut prévoir, chez certains établissements bancaires, des délais supplémentaires pour l’obtention d’un crédit. N’hésitez pas, au moment de la rédaction du compromis de vente, à demander une condition suspensive de deux mois. Cela vous permettra d’avoir le temps d’obtenir votre emprunt sans risquer une annulation de l’achat.

 

Vous souhaitez vendre votre bien ? Découvrez comment nous pouvons vous accompagner tout au long de vos démarches.



© Uni-Médias– Mai 2020
Article à caractère informatif et publicitaire.
Les informations présentes dans cet article sont données à titre purement indicatif et n’engagent pas la responsabilité de Crédit Agricole Immobilier ; elles n’ont en aucun cas vocation à se substituer aux connaissances et compétences du lecteur. Il est vivement recommandé de solliciter les conseils d’un professionnel.

© Uni-Médias– Mai 2020
Article à caractère informatif et publicitaire.
Les informations présentes dans cet article sont données à titre purement indicatif et n’engagent pas la responsabilité de Crédit Agricole Immobilier ; elles n’ont en aucun cas vocation à se substituer aux connaissances et compétences du lecteur. Il est vivement recommandé de solliciter les conseils d’un professionnel.