L’Ouest parisien se réinvente !

Si La Défense et les communes chics des Yvelines ont construit l’image de l’Ouest parisien, de nombreux projets urbains ambitieux changent la donne et multiplient les raisons de se tourner vers ce secteur préservé et dynamique.

Rueil-Malmaison et Colombes passent à l’attaque

 

Le quartier d’affaires de La Défense est le poumon économique de l’Île-de-France et, plus encore, celui des Hauts-de-Seine. Sa skyline truste l’horizon au-delà de la Porte Maillot, et ses bureaux s’étendent sur 160 hectares autour de la Grande Arche. Mais le 92 ne se résume pas à ses grandes tours de verre et d’acier ! Tout autour de La Défense, plusieurs communes concilient vocation tertiaire et habitat, offrant une alternative à la capitale dans le cadre d’un achat immobilier à l’ouest de Paris. Prenons Colombes et Rueil-Malmaison : ces deux communes ceinturent le quartier d’affaires et profitent de son incroyable dynamisme tout en préservant un cadre de vie de qualité.

 La première, cernée au nord par la Seine, est la plus pavillonnaire des villes de la petite couronne mais pas la moins ambitieuse en termes de rénovation urbaine ! Le quartier des Fossés-Jean/Bouviers, le secteur des Grèves et du Petit-Colombes et l’Arc Sportif renouvellent l’offre de logements à Colombes avec une architecture aérée et une large part accordée aux espaces verts et aux circulations douces. La seconde, plus vaste commune des Hauts-de-Seine, est largement boisée entre la forêt de Malmaison et le parc naturel des Gallicourts. Sa faible densité de population détonne à moins de 10 km de Paris et 22 minutes de la place de l’Etoile via le RER A. C’est cette sérénité et cet « esprit village » qui font le charme de l’immobilier à Rueil-Malmaison, à l’image de l’écoquartier de l’Arsenal et ses 26 hectares d’aménagement à proximité de la future gare du Grand Paris Express (ligne 15).

Boulogne-Billancourt et Châtenay-Malabry, un environnement en mouvement

 

 Les Hauts-de-Seine s’étendent aussi au sud de Paris ; Boulogne-Billancourt a même le titre honorifique de 21e arrondissement, tandis que le marché immobilier de Châtenay-Malabry permet de prendre du recul au sein de la petite couronne. Non, le bois de Boulogne n’est pas sur le territoire de Boulogne-Billancourt mais dans le périmètre du 16e arrondissement.

Néanmoins, la frontière est floue entre ce dernier et la plus peuplée des communes de la région parisienne (120 000 habitants), et son architecture haussmannienne entretient le doute. Néanmoins, il est possible de privilégier un achat immobilier neuf dans le neuf à Boulogne-Billancourt avec l’aménagement du secteur Ile Seguin - Rives de Seine sur le site des anciennes usines Renault. Une opération d’envergure sur 73 hectares imaginée comme une « ville parc ».

L’échelle n’est pas la même à Châtenay-Malabry, 33 000 habitants et bientôt desservie par la ligne T10 du tramway pour se connecter au RER B. L’écoquartier LaVallée en sera le premier bénéficiaire et pourra ajouter cet atout à sa coulée verte, sa ferme urbaine, ses nombreux équipements et ses logements neufs.

Une nouvelle dynamique à Trappes et Thiverval-Grignon

 

 Quand on pense à l’Ouest parisien, on imagine les Yvelines, ses vastes forêts et ses propriétés cossues. Le plus attractif des départements du Grand Paris d’après une étude de la Fnaim datée de 2017 surfe son patrimoine naturel et historique d’exception, illustré par les zones boisées de Rambouillet et Saint-Germain-en-Laye ou le majestueux Château de Versailles. Les hôtels particuliers et maisons bourgeoises du Vésinet, de Milon-la-Chapelle ou de Chambourcy ne doivent pas toutefois résumer l’offre immobilière des Yvelines ! Le renouvellement urbain de Trappes et l’attractivité de Thiverval-Grignon démontrent que les choses bougent à l’ouest de Paris.

 Marquée par les grands ensembles des années 1970, Trappes a entamé sa mue au début du nouveau millénaire en décloisonnant les quartiers, en renouvelant son parc résidentiel et en redorant son image avec notamment l’enfouissement de la RTN10.

L’arrivée de la ligne 18 du Grand Paris Express est un autre signe positif pour un investissement immobilier à Trappes ! Plus à l’ouest encore à une quarantaine de kilomètres de la capitale, Thiverval-Grignon est un authentique village d’à peine 1000 habitants. Son cadre de vie préservé intéresse les familles en quête d’un havre de paix à l’abri de l’agitation parisienne. D’autant que la commune est proche des commerces et services de Plaisir, sa voisine qui abrite une gare desservie par la ligne N du Transilien et mettant Montparnasse à moins d’une demi-heure.