En savoir plus sur la gestion d'un bien

Crédit Agricole Immobilier vous aide à préparer votre projet en vous apportant les réponses qui vous aideront à tout savoir sur la gestion de votre bien

Que recherchez vous ?

Questions sur cai

  • Je suis propriétaire d’un logement, qui peut assurer la gestion locative de mon bien ?

    Vous pouvez assurer la gestion de votre bien vous même ou confier la gestion de votre bien à un expert en gestion locative. Crédit Agricole Immobilier gère des logements non meublés partout en France où notre force commerciale est présente. Nous veillons à vos intérêts en assurant un suivi commercial, administratif, technique, juridique et fiscal de votre bien dans le respect de la réglementation en vigueur. Nous vous reversons chaque mois vos revenus locatifs sur votre compte bancaire. L’ensemble de nos prestations sont détaillées dans notre mandat de gérance.

  • Qui assure la gestion de mon bien si je vous le confie en gestion ?

    Un conseiller en gestion locative sera dédié à la gestion de votre bien. Son nom et ses coordonnées directes vous seront communiquées dès la mise en gestion de votre logement. vous pourrez également retrouver toutes les informations, les documents liés à la gestion de votre bien 24h/24 et 7j/7 sur votre espace client. Vous aurez également la possibilité de nous faire une demande en ligne à laquelle votre conseiller de gestion répondra.

Questions générales gestion

  • Comment définir le montant du loyer du bien que je mets en location ?

    Afin de définir un loyer au plus juste, il est préférable de passer par l'estimation d'un profesionnel. Au sein de Crédit Agricole Immobilier nous disposons d’un service spécialisé qui réalise des études locatives et préconise le montant des loyers en fonction des tarifs pratiqués sur le marché et en fonction des plafonds de loyer si le bien est soumis à un régime de défiscalisation. Ensuite, nous validons ensemble le loyer que vous souhaiterez voir appliqué à votre logement.

  • Comment sécuriser au mieux mon investissement ?

    La sécurité de votre investissement passe en priorité par une protection globale d'assurances telles que l'assurance Loyer impayé/vacance locative. La protection Loyer impayé vous couvre en cas de défaillance du locataire dans le règlement de ses loyers. La protection vacances locatives garantie votre loyer entre 2 locataires.La souscription d'une assurance Responsabilité civile Propriétaire non occupant ( rendue obligatoire par la Loi ALUR depuis le 24 /03/2014 ) est également importante. Chaque copropriétaire bailleur est en effet tenu de s’assurer contre les risques de responsabilité civile dont il doit répondre.

  • Comment optimiser la recherche de mon futur locataire ?

    De nombreux sites proposent aux propriétaires bailleurs de mettre en ligne des petites annonces. En passant par un expert de la gestion locative comme Crédit Agricole Immobilier vous pouvez bénéficier d'une force de frappe plus importante: mise en ligne de votre annonce sur notre site ainsi que sur de nombreux sites partenaires ciblés, personnalisation de votre annonces et de vos photos par nos équipes d'experts, valorisation par de la communication sur la résidence (flyers, panneaux ...) et signature de conventions de partenariat avec des entreprises locales. Nous positionnons ensuite des visites de votre bien avec des candidats à la location pour lesquels nous avons fait une étude préalable de solvabilité.

  • Pourquoi mes revenus locatifs peuvent-ils varier ?

    Les raisons sont diverses : - Une régularisation de charges locatives annuelle créditrice pour votre locataire : votre locataire vous a versé des provisions pour charges supérieures au montant des charges récupérables sur l'exercice comptable. Vous devez donc lui reverser le trop perçu. - Une provision pour appel de fond trimestriels auprès du syndic déduite de votre compte de gestion. - Une répartition de charges de copropriété débitrice. Vous versez , tous les mois ou tous les trimestres, des provisions pour appels de fonds visant à régler les charges de copropriété. En fin d'exercice, une régularisation est établie sur la base des charges réellement engagées. Si les dépenses réelles sont supérieures aux provisions déjà versées, la différence constatée est déduite de votre compte de gestion. - Une facture relative à des travaux .

Questions générales syndic

  • Quels sont les acteurs de la copropriété ?

    Le syndic :c'est le gestionnaire de l’immeuble mandaté par un vote en assemblée générale. Il veille à la bonne execution des décisions prises en assemblée générale, assure la gestion technique , financière et comptable de la résidence. Composé de copropriétaires bénévoles ou gérer par un professionel, il est désigné par le syndicat de copropriètaires, après mis en concurrence de plusieurs syndics. >Le syndicat des copropriétaires : il administre les parties communes de la résidence et défend les intérêts des copropriétaires. Il est composé des copropriétaires de la résidence. > Le conseil syndical : composé de copropriétaires élus par l’assemblée générale, il a un rôle principalement consultatif et assiste le syndic. >L’assemblée générale : c’est l’instance qui réunit l’ensemble des copropriétaires, elle se réunit au moins une fois par an pour prendre des décisions relatives à la gestion de l’immeuble.

  • Quels sont les acteurs de la copropriété ?

    Qu'est ce qu'un syndic de copropriété provisoire ?Lorsque vous achetez sur plan, le syndic de copropriété n'existe pas puisque sa désignation officielle se fait lorsque la construction de l'immeuble est terminée. Pendant le temps de la construction, un syndic dit provisoire est mis en place. Il est généralement désigné dans le règlement à l’initiative du promoteur. C'est lorsque l'immeuble sera achevée et lors d'une première assemblée générale, que vous choisirez avec les autres copropriétaires de conserver le syndic promoteur ou de confier le mandat de syndic à un tiers.

  • A quoi sert l'assemblée générale ?

    Chaque année, tous les copropriétaires sont convoqués à l'assemblée générale de la résidence dans laquelle ils sont propriétaires d'un ou plusieurs logements. Il s'agit du seul mode légal de consultation de l'ensemble des propriétaires d'une résidences. Cette dernière est organisée le plus souvent à l'initiative du syndic. Elle peut parfois être demandée directement par le conseil syndical. Un ou plusieurs copropriétaires réunissant au moins un quart des voix peuvent également demandé à organiser une AG (ce seuil minimal pouvant être réduit par le règlement de copropriété). L'organisateur de l'AG doit alors adresser un courrier en recommandé avec accusé de réception au syndic, en mentionnant les questions qu'ils souhaitent voir inscrites à l'ordre du jour de l'AG. Le jour J, chaque questions relatives à la vie de la copropriété sont soulevé et soumises à prises de décisions communes sous la forme d'un vote ( chaque copropriétaire dispose d'un nombre de voix correspondant à sa quote-part des parties communes ). Les décisions d'AG doivent être communiqués à présent aux locataires par le biais du syndic.

  • Est-il obligatoire d'assister aux assemblées générales ?

    Votre présence en tant que copropriétaires n'est pas obligatoire aux assemblées générales mais il est possible de vous faire représenter en confiant un mandat à un copropriétaire ou à une personne extérieure à la copropriété. Si vous n'êtes pas présent à l'AG, ni représenté, vous recevrez à votre domicile le procès verbal indiquant toutes les décisions prises pendant l’assemblée générale et accepter les décisions qui ont été prises.

  • Quelle différence y a-t-il entre charges générales et charges spéciales?

    Les charges générales incombent à tous les copropriétaires et comprennent par exemple : - l'entretien (ravalement, gros oeuvre...) et les réparations - les dépenses liées à l'administration (honoraires du syndic, frais de tenue des assemblées générales...) ; - les assurances et taxes sur l'immeuble - les consommations d'eau et d'électricité des parties communes Les charges spéciales concernent soit un bâtiment soit un équipement spécifique par exemple : - le chauffage central collectif - l'eau - les antennes collectives de télévision.

  • Le montant de mon appel de fonds varie, comment l'expliquer ?

    Une évolution de l'appel de fonds d'un mois à l'autre ou d'un trimestre à l'autre peut être possible du fait de l'application d'un nouveau budget voté en assemblée générale ou d'un changement d'exercice comptable.

  • Je souhaite réaliser des travaux, dois je demander une autorisation au syndic ?

    Si vous projetez de réaliser des travaux à l'intérieur de votre logement ou à l'extérieur, nous vous invitons à consulter votre règlement de copropriété, ainsi que les décisions d'assemblée générale pour vérifier la faisabilité de votre projet. Dans l'hypothèse où aucun document ne s'y oppose, vous devez toutefois adresser une demande écrite détaillée à votre syndic qui vous confirmera la faisabilité des travaux envisagés. A l'inverse, si votre projet n'est pas autorisé par les documents de la copropriété, le syndic peut le soumettre au vote à l'assemblée générale sur demande écrite par lettre recommandée avec accusé de réception.

  • Dois-je souscrire une assurance propriétaire non occupant bien que la copropriété et mon locataire soient déjà assurés ?

    Depuis le 26 mars 2014 la Loi Alur impose aux copropriétaires de souscrire une assurance rResponsabilité Civile Copropriétaire. Au sein du Groupe Crédit Agricole Immobilier, nous proposons via notre courtier des produits d'assurance avec un très bon rapport qualité-prix ; notamment l'assurance propriétaire non occupant qui intègre la garantie Responsabilité Civile Copropriétaire. Vous souhaitez obtenir un devis pour comparer avec votre assurance actuelle ou souscrire un nouveau contrat ? N'hésitez pas à déposer votre demande en ligne en cliquant sur le bouton « Faire une demande en ligne » ci-dessus.

  • Comment se déroulent les appels de fonds ?

    Les charges sont appelées trimestriellement en fonction du budget voté, par type de charges et en fonction de vos tantièmes de charges. En fonction des dépenses réelles,une régularisation de charges vous sera transmise à la fin de votre exercice comptable, suite à l'approbation des comptes en assemblée générale.