5 idées reçues sur l’investissement locatif

Investir dans l’immobilier locatif ne s’improvise pas. Pour réussir votre investissement locatif, il convient de faire attention aux idées reçues.

Idée reçue numéro 1 : louer plus cher permet d’obtenir un meilleur rendement

Bien sûr, le montant du loyer est l’un des éléments clé de la rentabilité de votre investissement immobilier. Attention toutefois à ne pas être obnubilé par les recettes locatives. L’important est d’assurer la stabilité de votre locataire sur le long terme. Un loyer situé dans la fourchette haute du marché entraine un risque plus élevé de vacances locatives. Ce qui a pour conséquence d’altérer la rentabilité de votre opération.

Bon à savoir : renseignez-vous auprès des professionnels du secteur sur les loyers du marché, et proposez un loyer dans la moyenne basse pour fidéliser vos locataires et gagner en sérénité.

Idée reçue numéro 2 : le versement d’un loyer est assuré sur la durée du bail

Nombre de simulations financières pêchent par excès d’optimisme en tablant sur des recettes locatives pérennes. Compte tenu des impondérables -départ anticipé du locataire, travaux à réaliser, vacances locatives entre deux locataires, la prudence de prévoir un matelas de sécurité d’un à deux mois de loyers. Et de souscrire une assurance loyers impayés pour couvrir le risque de défaillance du locataire.

Idée reçue numéro 3 : le rendement brut est le meilleur indicateur de performance de votre investissement locatif

Rapporter le loyer annuel encaissé au prix d’achat de votre bien immobilier est une vision réductrice de la performance de votre investissement locatif. Il est impossible en effet d’apprécier la performance sans tenir compte des données patrimoniales personnelles de l’investisseur et surtout de sa situation fiscale. D’où la nécessité de considérer votre rendement net après impôts. 

Idée reçue numéro 4 : un bon investissement immobilier se finance cash

Compte tenu de la période exceptionnelle de taux bas actuels et du fait que les banques continuent de financer les dossiers solides, payer comptant un investissement locatif n’est pas la meilleure façon d’optimiser votre placement.


Recourir au crédit immobilier permet de vous constituer un patrimoine à crédit, et surtout d’optimiser le rendement de votre opération en allégeant votre fiscalité. Les frais liés à l’emprunt bancaire (intérêts, assurances) sont déductibles des loyers perçus. D’où l’importance de prendre le temps d’effectuer des simulations patrimoniales complètes.

Idée reçue numéro 5 : gérer vous-même votre investissement immobilier permet de réaliser des économies

Sélectionner les locataires, fixer le montant du juste loyer, rédiger les baux, gérer les relations avec les locataires…. La gestion locative est un métier.


La déléguer d’emblée à un professionnel permet de gagner en sérénité. Et d’optimiser la rentabilité de votre opération sur le long terme. D’autant que, là aussi, les frais de gestion sont déductibles des revenus fonciers.