Calculez votre rendement locatif

Le rendement locatif (ou rentabilité locative) correspond au ratio entre ce que coûte le logement que vous avez acheté et ce qu'il vous rapporte en le louant à un tiers.

Lorsque vous avez un projet immobilier comme un investissement locatif, vous devez prendre en compte son rendement locatif. Cet indicateur vous permet de savoir si votre projet immobilier sera rentable ou non et à quelle hauteur. Il existe trois types de rendements locatifs : le rendement locatif brut, le rendement locatif net et le rendement locatif net-net.

Calcul du rendement locatif brut

Pour déterminer le rendement locatif brut d'un bien, il suffit de diviser le loyer annuel hors charges par le prix du logement en multipliant le résultat par 100.

Exemple : Paul achète un studio de 20 m² à Paris à 200 000 € et le loue 750 € hors charges par mois. Son rendement brut est alors de 4,5 %.


Calcul du rendement locatif net

Une fois le rendement locatif brut établi, il faut encore déterminer le rendement locatif net de charges, important également à définir au cours de votre projet immobilier.

Il s'obtient en retranchant du loyer le montant de la taxe foncière, des charges non récupérables sur le locataire et de l'ensemble de frais de gestion et d’assurances (loyers impayés, vacance locative, propriétaire non occupant), le cas échéant. S’ajouteront également les prélèvements sociaux de 17,2 %.

Exemple : Aux 9 000 € de loyer annuel que perçoit Paul, il retire 800 € de taxe foncière, 12 % de frais de gestion et d’assurances (1 080 €), et 450 € de charges non récupérables. Le total des loyers sur l'année s'élève alors à 6 766 € et la rentabilité nette sera de 3,38 %.

Il retirera ensuite les prélèvements sociaux soit 1 229,8 € (17,2 %) dans l'exemple suivant. La rentabilité nette des prélèvements sociaux est donc de 2,76 %. 

Éléments de la rentabilité nette-nette

Enfin, pour mener à bien votre projet immobilier et le calcul de votre rendement locatif, vous pouvez considérer le rendement net-net d'un bien qui comprend le rendement net associée aux avantages fiscaux.

Les travaux effectués et les intérêts d'emprunt sont déductibles des revenus fonciers lorsque vous les déclarez à l'administration fiscale. Certains dispositifs liés à des régimes de défiscalisation, comme le Pinel ou le Censi-Bouvard accordent des réductions d’impôts importantes


À noter : Avant de vous lancer dans un projet immobilier, veillez à bien étudier le rendement locatif par ville.

 « Dans tous les cas, gardez à l'esprit qu'en règle générale, le rendement locatif est d'autant plus élevé que le potentiel de plus-values est faible. Et inversement. »


Créer mon alerte
Veuillez saisir au moins un critère pour créer votre alerte.