Investir pour défiscaliser, mode d’emploi

Il existe de nombreux dispositifs légaux qui permettent d’investir dans l’immobilier tout en réduisant ses impôts. Un choix stratégique à effectuer en fonction de votre profil et du type de réduction d’impôts souhaitée.

Les dispositifs de défiscalisation


Loi Pinel, statut de Loueur en meublé non professionnel (LMNP), investissement en EHPAD… Les dispositifs de défiscalisation se succèdent ou se côtoient au fil des années avec toujours une même ambition affichée :

- encourager le marché de l’immobilier locatif en proposant aux investisseurs en contrepartie d’obligations locatives
– plafonnement des loyers ou ressources minimales des locataires par exemple
- de profiter d’avantages fiscaux qui permettent d’amortir une partie du prix d’achat du bien.


Bien définir les objectifs à atteindre


Choisir le dispositif de défiscalisation le plus opportun est délicat et l’aide d’un professionnel est souvent bienvenue. Dans tous les cas, la stratégie à adopter dépend à la fois de votre profil d’investisseur (capacité d’épargne mensuelle, montant d’imposition et niveau de réduction recherché), et de vos objectifs à long terme :

- Souhaitez-vous vous constituer un revenu complémentaire ?
- Ou acquérir un bien immobilier avec un apport minime ?

Ainsi, investir dans une chambre médicalisée en EHPAD générera un revenu complémentaire mais vous ne pourrez jamais en faire votre résidence principale. A l’inverse, un investissement en loi Pinel ou LMNP vous impose une mise en location sous conditions pour au moins 6 ou 9 ans, pendant lequel une partie du prix d’achat se finance grâce aux avantages fiscaux et aux recettes locatives. A terme vous pouvez retirer le bien du marché locatif et en faire votre résidence principale ou secondaire.


Les avantages fiscaux du dispositif choisi vous aident à amortir encore plus rapidement une partie du prix d’achat du bien. Cette opération reste cependant étalée sur plusieurs années, la plupart des dispositifs de défiscalisation vous engagent pour au moins 9 ans. Il s’agit donc d’un investissement à moyen voire long terme.

Découvrez notre offre

Créer mon alerte
Veuillez saisir au moins un critère pour créer votre alerte.