Comment estimer le prix de son bien immobilier ?

Estimer son bien est un exercice dont les critères ne sont pas toujours clairs. Pourtant, c’est l’étape essentielle à réussir pour trouver un acquéreur. Pourquoi ? Une bonne estimation qui propose le juste prix permettra de conclure rapidement la vente. Tous nos conseils pour estimer votre bien immobilier.

Tenir compte de la situation du bien à estimer

Lors de la mise en vente de son appartement, le principal critère à prendre en compte dans l’estimation, l’adresse du bien constitue la base sur laquelle fixer un prix. À superficie habitable égale, un appartement ou une maison située à Paris, à Tours ou dans un village en France ne s’évalueront pas au même prix. Certaines communes, plus proches des bassins d’emploi par exemple, sont ainsi plus cotées que d’autres : elles influencent les prix à la hausse.

Un autre critère d’estimation important tient en trois mots : « l’emplacement, l’emplacement et l’emplacement ». La proximité du logement avec des commerces ou des équipements, la desserte en transports, une université proche, la tranquillité du quartier ou un projet de rénovation urbaine impactent à la hausse le prix d’un appartement ou d’une maison.

Être objectif sur les qualités de son bien

Estimer correctement son logement, c’est d’abord faire preuve de lucidité : il s’agit d’en reconnaître les qualités comme... les défauts. Un rez-de-chaussée, un bien vétuste, peu lumineux, mal distribué subira nécessairement une décote. À l’inverse, une belle exposition, une vue dégagée, un balcon, une terrasse boostent le prix de vente.

Pour les appartements, l’estimation doit également prendre en compte l’état général et les services proposés par l’immeuble ou la résidence. Un ascenseur, des parties communes rénovées et sécurisées, un jardin, un parking ou une piscine ont un impact positif sur l’estimation globale du bien. A l’inverse, un manque d’équipement ou un immeuble mal entretenu impliqueront une décote.

Les bonnes méthodes pour estimer son bien

Comment estimer au plus juste ? La méthode la plus simple consiste d’abord à se renseigner sur le prix moyen au mètre carré dans le quartier. Une fois obtenu, il s’agit de nuancer ce prix en fonction des défauts et des atouts du logement. Par exemple, si le logement est en rez-de-chaussée ou à rénover, il faut compter entre 25 et 30 % de décote. A l’inverse, une grande terrasse peut surcoter jusqu’à 15 % du mètre carré.

Une autre méthode d’estimation consiste à recourir à un professionnel de l’immobilier. En effet, les vendeurs ont souvent tendance à vouloir « gonfler » le prix de leurs biens. Une mauvaise idée qui, face à des acheteurs bien renseignés, amène à rater des offres. Travaillant en toute objectivité, les agents immobiliers disposent d’outils qui assurent la qualité d’une estimation. De quoi être sûr de réussir sa vente.