08 aou 2017
Actualités immobilières

Montpellier : Zoom sur les prix de l’immobilier

Montpellier est une ville qui attire. Un climat typique du sud de la France, une position géographique stratégique, une ville vivante, universitaire, qui n’en finit plus de se développer, tous les ingrédients sont réunis pour séduire. Et quand une ville attire, le prix l’immobilier s’en ressent. Mais qu’en est-il vraiment ? Petit tour d’horizon de la situation chez la Surdouée.

1 min

Une diversité du marché

Les rayons du soleil, l’appel de la mer, l’effervescence de la place de la Comédie, l’animation des cafés, le parfum des soirées festives ... Vous vous demandez encore pourquoi s'installer à Montpellier ?
Montpellier dispose de son lot d’attraits, tous plus variés les uns que les autres et qui font le charme de la ville. Et  évidemment ces atouts ne laissent personne indifférent.
L’évolution démographique de la ville en témoigne, sur les 5 dernières années, Montpellier a vu son nombre d’habitants augmenter de 7,54%. Alors forcément, de tels changements ont une répercussion sur le prix de l’immobilier. En atteste ce chiffre : en 10 ans, les prix de l’ancienne capitale du  Languedoc-Roussillon ont grimpé de 19,6%.

Bien entendu, les prix de l’immobilier à Montpellier dépendent de plusieurs facteurs, à commencer par le type de logement. Qu’il s’agisse de neuf, d’ancien, d’appartement, de maison, mais aussi en fonction des quartiers. Les prix ne sont pas les mêmes et sont à l’origine de la diversité du marché immobilier montpelliérain. Par exemple, le prix au mètre carré pour un appartement ancien s’établit aux alentours des 2 695€. Mais en fonction des quartiers il peut grimper jusqu’à 4 042€. Il en est de même pour les maisons, où toujours en fonction des quartiers et des caractéristiques il peut varier du simple au double, pour osciller entre 2 156€ et 4 312€.
Vous comprendrez donc que le marché montpelliérain n’est pas une science exacte. Il existe même une fracture, une division claire entre le Nord-Est et le Sud-Ouest de la ville. La ville est littéralement coupée dans la diagonale. D’un côté le Sud-Ouest avec les quartiers d’Estanove, de la  Chamberte ou de Figuerolles qui représentent la moitié plus accessible, et de l’autre le Nord-Est qui représente la moitié la plus chère avec les quartiers des Beaux-Arts, d’Aiguelongue, de Boutonnet ou de Port-Marianne.

Une différence de prix qui s’explique d’une manière très simple, par la recrudescence de logements neufs, liée dans un premier temps au développement de la ville vers la mer entreprit il y a quelques années et plus récemment par le renouvellement du nord de la ville, à l’image du quartier Hôpitaux-Facultés et de la nouvelle faculté de médecine.
Autant essayer de mettre tous les atouts de son côté pour trouver le meilleur bien et le meilleur emplacement, car ces quartiers dépendent principalement les prix du mètre carré.

UNE QUESTION, UN PROJET ?

Contactez nos conseillers, pour obtenir plus d'informations sur nos
différents biens et services. Ils reviendront vers vous dans les meilleurs délais.

* Du lundi au jeudi de 9h à 19h, le vendredi de 9h à 18h - Appel non surtaxé.

Vous souhaitez prendre contact avec nous ?

Remplissez ce formulaire en renseignant vos disponibilités et nous reviendrons vers vous dans les plus brefs délais.

Quelle heure ?
Quel jour ?
(1)
*Champs obligatoires

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit. Accusamus deserunt earum ex fugiat, hic illo illum in incidunt ipsum magnam maiores nisi odio, quis, repellendus ut. At aut consequuntur enim et fugiat in officia.

Des quartiers où investir

À Montpellier, il existe certaines valeurs « sûres » où il fait bon investir. Des quartiers dynamiques, d’autres historiques, certains en plein développement, leurs caractéristiques varient mais ils ont un tous un point commun, celui d’être très appréciés et recherchés. Le premier d’entre eux est le quartier de Port-Marianne. Il est l’un des quartiers les plus jeunes de la ville, dont les premiers immeubles sont sortis de terre en 1994, et il a la particularité d’être branché et extrêmement recherché. Il est l’exemple même du développement de la ville vers la mer et sa jeunesse est un de ses principaux atouts. Car
qui dit quartiers récents, dit biens immobiliers récents. Des immeubles neufs, des résidences haut-de-gamme, la présence du tramway, sa proximité avec le centre commercial Odysseum, avec la mer, une architecture moderne au bord du Lez et du bassin Jacques-Cœur ... autant d’éléments offrant un confort de vie apprécié et recherché par les jeunes générations. Ce quartier est donc l’exemple parfait de l’attrait pour les logements neufs qui, malgré le prix élevé (en moyenne 4 000€/m2), sont à l’origine de la baisse des prix de l’ancien.

Pour autant, l’ancien continue de séduire ! C’est le cas  notamment pour les quartiers comme Aiguelongue, les Beaux-Arts ou Boutonnet. Ces quartiers offrent essentiellement des biens anciens car les constructions neuves y sont rares. Cela ne les empêche pas d’attirer car il s’agit là de secteurs offrant eux aussi un confort de vie non négligeable. La proximité avec le centre-ville, un cadre de vie verdoyant, la présence du tramway, proches des facultés ... Autant d’éléments qui ne laissent pas les investisseurs indifférents. En particulier ceux ayant des vues locatives, car ces quartiers proches de tout sont très prisés par les nombreux étudiants qui peuplent la ville et les appartements s’y louent facilement. Bien entendu, cette popularité influence les prix qui restent élevés. 3 000€/m2 à Aiguelongue, 2 900€ à Boutonnet et 2 800 aux Beaux-Arts.

Enfin l’Ecusson reste également attractif pour les futurs investisseurs, en particuliers le sud et les quartiers de Figuerolles et Gambetta. L’Ecusson profite de sa côte de popularité naturelle. C’est le centre-ville, le quartier historique, des immeubles classiques, le cœur de vie des montpelliérains, ce quartier a toujours la côte. Sans être excessivement cher avec un prix moyen de 2 750€/m2 pour de l’ancien. Les quartiers de Gambetta et Figuerolles sont eux encore plus accessibles, respectivement 2 580€ et 2 160€ le mètre carré pour de l’ancien. Un prix qui se justifie par le fait qu’ils profitent tous deux du projet «Montpellier Grand Cœur » permettant aux propriétaires de profiter des subventions pour la rénovation de leur bien. Vous l’aurez compris, les biens se suivent mais ne se ressemblent pas. Du neuf, de l’ancien, du cher, du abordable, des quartiers récents, des quartiers historiques... En somme, il y en a pour tous les goûts à Montpellier, alors il ne vous reste plus qu’à faire votre choix !


Nous vous accompagnons tout au long de votre projet immobilier

1 Préparer un projet d'achat
2 Acheter un bien
3 Emménager
4  Revendre

Nous vous accompagnons tout au long de votre projet immobilier

  • 1 Préparer un projet d'achat
  • 2 Acheter un bien
  • 3 Emménager
  • 4  Revendre

Découvrez notre offre

Créer mon alerte

Veuillez saisir au moins un critère pour créer votre alerte.